Accueil Dératisation Lyon Hygiène Antiparasitaire Contactez Nous Lexique Nuisibles


Lexique

Réseau Assistance Hygiène intervient dans toute la France pour des :

- Traitement de Dératisation (Taupes, rats bruns, rats noirs, souris, mulots, campagnols..)
- Traitement de Désinsectisation (Puces, punaises de lit, tiques, pucerons, mouches, nids de guêpes, fourmis, moustiques, cafards, ...)
- Traitement de Désinfection (Dépigeonnage, Chantiers, Décès, ...)
- Protection des bâtiments contre les dégâts des pigeons, de l’humidité...

Nous vous offrons ci-dessous un lexique comportant de nombreuses définitions : en espérant que vous trouverez celle dont vous avez besoin.

Dératisation :

Débarrasser un endroit des rats. Cette activité consiste à lutter contre les nuisibles, pour préserver la santé de l’homme, mais aussi pour protéger ses ressources alimentaires, ses richesses économiques et son environnement. Tous les secteurs économiques et sociaux sont concernés, industries, commerces, établissements publics ou privés, habitat…Cependant cette demande de sécurité et de confort des consommateurs s’accompagne d’impératifs de respect de l’environnement. Cette activité s'exerce dans les logements individuels et collectifs, dans les lieux publics, tels que les écoles, les hôpitaux, les hôtels, les salles de spectacle, les bureaux ou les usines notamment tout au long de la filière agroalimentaire. Elle gère entre autres les insectes nuisibles tels que les blattes, les moustiques, les punaises de lit et les termites, ou les rongeurs principalement les rats et les souris. L’activité concerne également l'éloignement des pigeons. Elle couvre les spécialités techniques suivantes : la désinsectisation, la dératisation, la désinfection, la démoustication, le dépigeonnage, le traitement anti-termites préventif et curatif, ainsi que d'autres variantes dans chaque spécialité

Désinsectisation :

Cette activité consiste à lutter contre les nuisibles, pour préserver la santé de l’homme, mais aussi pour protéger ses ressources alimentaires, ses richesses économiques et son environnement. Tous les secteurs économiques et sociaux sont concernés, industries, commerces, établissements publics ou privés, habitat…Cependant cette demande de sécurité et de confort des consommateurs s’accompagne d’impératifs de respect de l’environnement. Cette activité s'exerce dans les logements individuels et collectifs, dans les lieux publics, tels que les écoles, les hôpitaux, les hôtels, les salles de spectacle, les bureaux ou les usines notamment tout au long de la filière agroalimentaire. Elle gère entre autres les insectes nuisibles tels que les blattes, les moustiques, les punaises de lit et les termites, ou les rongeurs principalement les rats et les souris. L’activité concerne également l'éloignement des pigeons. Elle couvre les spécialités techniques suivantes : la désinsectisation, la dératisation, la désinfection, la démoustication, le dépigeonnage, le traitement anti-termites préventif et curatif, ainsi que d'autres variantes dans chaque spécialité.

Désinfection :

La désinfection est une opération visant à prévenir une infection. Il s'agit donc d'une action préventive, contrairement à l'antisepsie qui est une action curative, mais les méthodes d'asepsie et de désinfection sont similaires ; on parle par exemple de désinfection d'une peau saine (par exemple avant une intervention chirurgicale) mais d'antiseptie d'une plaie.
La désinfection comporte en général une phase de détersion, qui consiste à enlever les matières organiques extérieures (par exemple les graisses, peaux mortes) et une phase de désinfection proprement dite avec l'emploi d'un désinfectant.
Le désinfectant peut avoir : - une action d'inhibition de la croissance des micro-organismes, on parle d'action bactériostatique dans le cas de bactéries : il empêche la multiplication naturelle des germes ;
- une action létale sur les micro-organismes, on parle d'action bactéricide dans le cas de bactéries : il tue les germes.
Selon les normes en vigueur, la désinfection doit tuer 99,999 % des germes ciblés (donc diviser par 100 000 le nombre de germes)

Hygiène :

L'hygiène est un ensemble de mesures destinées à prévenir les infections et l'apparition de maladies infectieuses. Elle se base essentiellement sur trois actions :
- le nettoyage et la détersion ;
- la désinfection ;
- la conservation.
Par extension, on parle aussi d'« hygiène de vie », « hygiène alimentaire » et d'« hygiène mentale » pour des actions et activités permettant de prévenir l'apparition de troubles, comme la pratique d'un sport, l'abstention de fumer ou de boire de l'alcool et des addictions.

Abeille :

Insecte hyménoptère vivant en colonie. Insecte social vivant dans une ruche et produisant le miel et la cire. La majorité des abeilles ne produisent pas de miel. Les bourdons sont un groupe particulier d’abeille.

Acarien :

Ordre d’arachnides, représenté par de nombreuses espèces, dont certaines, comme le sarcopte de la gale, l’aoûtat ou la tique sont parasites.
Ils sont de taille minuscule : quelques millimètres, visibles au microscope, cousin des insectes et des crustacés.
Ceux trouvés dans les poussières de maison sont les plus allergisants. Ils se nourrissent de squames humaines, très répandues dans les matelas, oreillers et moquettes. 
Leur croissance est maximale en milieu humide et chaud. 
En milieu plus sec, ils se dessèchent et meurent. On les rencontre notamment sur les denrées alimentaires (croûtes de fromage…) et dans les habitats (draps, couettes, moquettes où ils se nourrissent de peaux mortes notamment).
Les excréments font partie des facteurs potentiellement déclencheurs de crises d'asthme.

Aleurode :

Insecte homoptère voisin des pucerons.
L’aleurode des serres dite « mouche blanche » est en fait un insecte hémiptère dont la larve phytophage sécrète une substance blanche cireuse afin de se protéger de ses prédateurs.
L’adulte suce la sève des plantes, ce qui en fait un redoutable parasite.
Les aleurodes ont deux paires d’ailes blanches, couvertes d’une poudre cireuse d’aspect farineux.

Aptère :

Un animal est aptère lorsqu’il est dépourvu d’ailes. Chez les Coléoptères, utilisé pour les espèces qui possèdent des élytres mais pas d'ailes membraneuses

Araignées :

Animal articulé à quatre paires de pattes et à abdomen non segmenté. Classe des arachnides, sous-classe des aranéides.
Animal arthropode dont les pattes sont grêles et qui produit des fils, Tisse une toile pour piéger ses proies.
On les trouve dans les habitats terrestres et aquatiques du monde entier.

Artiodactyle :

Mammifère ongulé ayant un nombre pair de doigts à chaque patte, comprenant notamment les ruminants, les porcins, les camélidés.

Blaps :

Genre de coléoptères fort nuisibles.

Blattes :

Sa couleur va de bronze à brun clair. Elle possède deux stries parallèles foncées qui partent de la tête et se rendent à la base des ailes. Bien qu'elle ait des ailes, elle est incapable d'effectuer un vol soutenu.
Cette blatte compte parmi les plus communs et les plus répandus des cafards domestiques dans le monde. On peut la rencontrer partout, notamment dans de nombreuses habitations humaines. Dans les climats plus froids, on ne la trouve d'ailleurs qu'à proximité des maisons, car elle résiste mal au froid. Ce cafard est originaire d'Asie et il est étroitement apparenté à la blatte asiatique. D'ailleurs les deux espèces semblent presque identiques à l'observateur inattentif.
Très adroite à s'incruster dans les habitations, elle est très difficile à exterminer, du fait que chaque ponte produit un grand nombre de nymphes et que le délai est très court entre la naissance et la maturité sexuelle. De plus, la mère porte sa ponte avec elle pendant la période de développement, au lieu de la laisser quelque part comme d'autres espèces, pratique qui, dans un habitat humain, la rendrait plus vulnérable aux tentatives de désinfection. Plus petite que beaucoup d'autres espèces, cette blatte peut se cacher plus facilement et se faufiler dans de très petits orifices pour se mettre à l'abri des humains. Ainsi, à part la présence d'animaux de compagnie, elle a peu de prédateurs naturels à l'intérieur d'un habitat.
Reseau Assistance Hygiène intervient pour tous types de blattes :

  • Blatte américaine :

    La blatte américaine est brune rougeâtre avec la présence de traits plus pâles sur le thorax. Ses élytres, bien développés, permettent de distinguer le mâle de la femelle.
    Les ailes du mâle adulte dépassent de 4 à 8 mm l'extrémité de l'abdomen.
    Les ailes de la femelle adulte sont d'une longueur égale ou un peu plus long que l'abdomen.
    Les blattes américaines ont la particularité de pouvoir voler.
    La blatte américaine est la plus grande des blattes.
    A l'âge adulte la blatte américaine peut atteindre une taille de 4 à 5 cm.

  • Blatte des meubles :

    La blatte des meubles (supella supellectilium) excèdent à peine les 10 mm à l’état adulte.
    Appelée aussi la Blatte à bandes brunes car elle présente deux bandes transversales claires sur le dos et on la rencontre souvent dans des meubles en bois, ou derrière les tableaux. Probablement originaire du Nord-Est de l'Afrique. Elle mesure 10 à 20 mm de long. 
    De par sa couleur miel clair, elle peut être confondue avec la Blatte germanique. Elle s'en distingue par la présence d'une tache unique centrale, de couleur foncée en forme de cloche.
    Le mâle peut effectuer des bonds et des vols planés de faible distance.
    Cette blatte préfère un milieu relativement plus sec que les autres blattes.
    Elle se nourrit de toute matière organique avec une préférence pour les denrées alimentaires.
    Elle fréquente de préférence les parties hautes : plafonds, hauts des portes, dessus des meubles... chambres d'hôtel ou d'hôpital, placards,...

  • Blatte à bandes brunes :

    Mesure de 14 à 20mm. Sa couleur est jaune brunâtre. Possède deux bandes claires transversales sur le thorax. Ses ailes sont longues et de couleur miel.
    Se nourrit de substances organiques y compris peau, cuir, poils, plumes.
    Dégâts sur matériels : Tâche les murs ou les meubles avec les déjections, grignote les tableaux muraux…
    Les battes à bandes brunes sont vectrices de moisissures, de bactéries, de virus et de certains vers intestinaux responsables de certaines maladies.

  • Blatte germanique :

    La blatte germanique est de couleur roussâtre avec deux stries longitudinales sur le bouclier.
    La femelle est plus large que le mâle. Les élytres, bien développés chez les adultes sont plus longs que le corps chez la femelle et plus courts chez le mâle.
    La blatte germanique est omnivore. Elle apprécie particulièrement l'amidon, les aliments sucrés, les graisses et la viande. On peut en voir pendant la journée, surtout si elles sont nombreuses ou si elles ont été dérangées ; elles sont néanmoins nocturnes et donc actives surtout la nuit.
    La blatte germanique (Blattella germanica) est une petite espèce de cafard, mesurant de 13 à 16 mm de long. Elle est la plus petite des blattes domestiques : à l'âge adulte, elle mesure entre 1 et 2 cm.
    Originaire d'Asie, elle se rencontre dans de très nombreux pays, en particulier près des habitations humaines.

  • Blatte orientale :

    La blatte orientale, connue partout sous le nom de cafard, est de couleur brune très foncée, presque noire.
    Les élytres du mâle sont plus courts que le corps. La femelle possède des ailes rudimentaires, réduites à de simples lobes.
    La blatte orientale ne vole pas. Elle mesure à l'âge adulte entre 3 et 4 cm.

Bourdon :

Insecte à corps velu et à abdomen annelé, voisin de l’abeille, vivant en groupes peu nombreux.
Famille des apidés. Ordre des hyménoptères.
Les bourdons favorisent la pollinisation, utiles à l’agriculture.

Bousier :

Insecte coléoptère. Ces scarabées présentent parfois une tête en forme de pelle. Les tibias des pattes antérieurs sont puissants et élargis.
Ils se nourrissent presque exclusivement d’excréments et de résidus de parturitions.
Le bousier participe au nettoyage et à l'aération du sol. Il combat de cette façon la prolifération des parasites porteurs de maladies. C'est pourquoi cet insecte est très utile à l'homme.
Grâce à cette morphologie, ils rassemblent des excréments (exemple : bouses de vaches), en forment une boule qu’ils roulent à l’aide de leurs pattes arrière pour la mettre à l’abri pour ensuite la consommer.
Chaque espèce travaille à sa façon. Certain creuse son nid dans les excréments et s'y nourrit. Un autre creuse un trou à côté des excréments et y transporte sa nourriture. Enfin un troisième fait des boules avec des morceaux d'excréments et les roule jusque dans son trou et il les enterre.
Un bousier est très malhabile sur terre mais il peut très bien voler. Il pond ses œufs dans les excréments pour que les larves puissent se nourrir. On les retrouve dans les fermes, dans les élevages de bovins et aussi en forêt.
La durée de vie dépend de l'espèce de bousier ou de scarabées.

Cafard :

Insecte orthoptère noir et de forme aplatie du groupe des blattidés. Nom courant de la blatte. Synonyme de cancrelat.
Leurs antennes sont longues et minces et leurs pattes épineuses.
Il en existe plusieurs milliers d’espèces de par le monde. La plupart de ces espèces vivent dans la nature où elles n’occasionnent aucun désagrément pour l’homme. Ce sont des blattes qui proviennent des régions tropicales qui se développent dans nos maisons. Elles y retrouvent le microclimat chaud et humide de leur habitat d’origine.

Campagnol :

Petit rongeur terrestre ou nageur, à queue courte et velue, très nuisible à l’agriculture.
Espèce qui nage bien. Famille des muridés.
La taille de ce mammifère mesure de 9 à 12 cm et pèse de 30 à 40 grammes. La longévité de cet animal est de 19 mois : 1 an et 7 mois.
Le pelage du campagnol est brun-gris au-dessus et gris à gris jaunâtre au dessous. La queue est un peu plus foncée dessus que dessous. L'intérieur des oreilles est presque totalement dénué de poils. Le pelage est d'aspect lisse. Le campagnol est diurne et nocturne surtout en été.
Ce petit rongeur vit dans les régions de grande culture tel que les prairies pâturées (herbes râsés), les champs… En revanche il évitera les prairies humides et les grandes herbes. On le rencontre également en montagne de haute altitude.
Son nid est fait d’herbes et de tiges parfois dans le réseau de galeries, parfois à la surface.
Son domaine vital s'étend jusqu'à 1500 mètres2 pour les mâles et pour les femelles 350 mètres.

Carnivore :

Ordre de mammifère dont les dents (crocs) ont évolué pour déchirer la viande.
Organisme qui se nourrit de tissus d’animaux, généralement de la viande (muscle), vivants ou morts.

Castor :

Mammifère de l’Amérique du Nord et d’Europe. Il est le second plus gros rongeur de l’Amérique du Nord.
Gros rongeur (entre 15 et 25 kg), caractérisé par ses pattes postérieures palmées, sa queue aplatie et sans poils, recouverte d’écailles, sa belle fourrure.
La queue du castor lui sert d'appui quand il s'assoit et de gouvernail lorsqu'il nage. Il s'en sert aussi pour taper sur l'eau en cas de danger et avertir les autres. Ses pieds arrière sont plus grands et palmés, ce qui lui permet de nager sans trop s'épuiser. Il est plus habile à se déplacer dans l'eau parce que, justement, ses pattes sont courtes. Lorsqu'il nage ses oreilles et son nez sont fermés par des valves qui empêchent l'eau d'y entrer. Une membrane couvre aussi ses yeux.
Il possède quatre dents incisives très longues dont il se sert pour ronger le bois. Ces dents poussent continuellement et c'est à ronger le bois qu'elles s'usent et restent très aiguisées.
Sa fourrure est épaisse et magnifique, c'est pourquoi elle fut très exploitée. Il prend grand soin de son pelage. Il la peigne avec deux griffes spéciales situées au deuxième doigt de ses deux pieds. Il l'enduit d'huile qui provient de deux glandes sises près de son anus.
Bien sûr il habite les régions boisées près des lacs et des rivières. Il est herbivore et se nourrit de différentes plantes aquatiques et aussi de racines et de feuilles. Il aime bien les feuilles d'érable, de saule, mais sa préférence va au tremble. Il ne mange pas le bois mais la partie tendre des écorces.
Avec les branches et les troncs des arbres qu'il abat, il construit des barrages et sa maison pour y vivre avec sa famille. Il aménage une chambre et des tunnels pour pouvoir y accéder

Charançon :

Le charançon est une larve. Genre d’insecte coléoptère à tête prolongée en bec, nuisible aux graines.
Famille des curculionidés.
Reseau Assistance Hygiène fait face à différents charançons :

  • Charançon de la prune :

    Le charançon de la prune est une larve. Insecte de la famille des Curculionidae.
    Le charançon de la prune est un coléoptère indigène d’Amérique du Nord qui s’attaque aux fruits à pépins et à noyau. Il s’agit de l’un des plus sérieux ravageurs des arbres fruitiers dans l’Est de l’Amérique du Nord.
    L’adulte, qui mesure entre 5 et 6 mm de longueur, est brun avec des taches claires, d’apparence verruqueuse et possède un rostre (bec) incurvé typique des charançons. Les larves d’environ 5 mm sont sans jambes, en forme de croissant, blanc-jaune avec une tête brune. Les œufs sont blancs-gris de forme elliptique.
    Les dégâts causés aux cultures de pêches, prunes, pommes et cerises peuvent être très importants et aggravés par des attaques secondaires d'autres agents pathogènes.

  • Charançon de la racine du fraisier :

    Ravageur général. Insecte de la famille des Curculionidae. Se nourrit des racines des végétaux.
    L'adulte est brun foncé et mesure environ 6 mm de long; il possède un bec tranchant. Les adultes se nourrissent principalement de feuillage des plantes hôtes et les larves se nourrissent de racines. Il n'existe pas de mâles et les femelles se reproduisent sans s'accoupler. Les larves possèdent une tête brun clair; elles sont blanches, dépourvues de pattes et elles mesurent environ 13 mm de long lorsqu'elles sont parvenues à maturité.
    Les adultes sont incapables de voler; aussi, ils rampent sur le sol, parfois en grands nombres.
    Ce charançon qui ne vole pas s'attaque au feuillage des plantes en y faisant des petits trous tandis que sa larve s'attaque aux racines.
    On en voit fréquemment sur le sol et à l'entrée des habitations où ils peuvent devenir une nuisance. Toutefois, le charançon ne s'alimente pas sur les articles ménagers, les vêtements ou les aliments humains.

  • Charançon du chou :

    Le charançon de la graine du chou est un insecte ravageur qui endommage gravement les cultures de chou ce qui réduit les rendements.
    Extrémité des tibias et antennes roux. Les élytres présentent dans la région de l’écusson une tache rectangulaire blanche.

  • Charançon du riz :

    Le Charançon du riz (Sitophilus oryzae) est universellement reconnu comme l’un des ravageurs primaires les plus dévastateurs. Il est appelé ainsi car la femelle pond ses œufs dans les graines de céréales et particulièrement le riz, en causant notamment des dommages aux stocks.
    Il peut complètement détruire le grain entreposé. Son invasion peut entraîner l'échauffement du grain, favoriser le développement de colonies fongiques et attirer d'autres insectes nuisibles et acariens faisant partie des ravageurs secondaires. 
    Le charançon du riz résiste modérément au froid, mais le taux d'humidité relative doit être relativement élevé pour qu'il puisse se développer.
    Les larves se nourrissent et se développent à l'intérieur des graines dont l'aspect extérieur demeure inchangé. 
    La présence de trous au contour irrégulier sur les grains est le signe caractéristique d'une infestation par le charançon du riz. Un seul insecte peut détruire environ 30 % d'un grain de blé durant son développement depuis l'œuf jusqu'au stade adulte.

  • Charançon noir du bananier :

    Le charançon du bananier est une espèce de coléoptère de la famille des Dryophthoridae. C'est l'insecte ravageur le plus important des cultures de bananiers.
    Il mesure entre 10 et 15 mm. Il se déplace sur le sol à la base des pieds de bananiers ou dans les débris végétaux.
    Le charançon a une activité nocturne. Il est particulièrement actif en période chaude et humide. Les adultes peuvent demeurer sur le même pied pendant une période de temps prolongée, seule une petite proportion se déplace sur plus de 25 mètres en l'espace de six mois. Les charançons volent rarement. La durée de vie de l'adulte est normalement d'un an, mais peut s'étendre jusqu'à quatre ans.

Chenille processionnaire :

La chenille processionnaire est la larve d'un papillon de nuit, le Thaumetopoea processionea. Les jeunes chenilles sont oranges et portent de longs poils urticants qui à leurs contacts peuvent provoquer plusieurs symptômes :

  • Contact avec la peau : démangeaison
  • Contact avec les yeux : Conjonctivite : yeux rouges, douloureux et larmoyants
  • Contact par inhalation : Irritation des voies respiratoires : éternuements, maux de gorge, difficulté à respirer…

Les chenilles se nourrissent la nuit. Pour cela, elles se déplacent en longues files (d'où leur nom) vers leur nourriture, les feuilles de chêne. Elles peuvent ainsi dépouiller complètement un arbre de son feuillage.

Cigale :

Insecte abondant dans la région méditerranéenne et vivant sur les arbres, dont il puise la sève.
Ordre des homoptères.
Longueur : avec les ailes : 5 cm. Leurs ailes sont transparentes.
La cigale craquette. Le mal fait entendre un bruit strident.
Insecte homoptère, par définition piqueur-suceur, mais aussi porteur de 4 ailes de même nature. Elles sont toujours disposées en toit au repos, et les antérieures sont assimilables à des élytres.

Cloporte des caves :

Le cloporte est un crustacé terrestre atteignant 2 cm de longueur, vivant sous les pierres et dans les lieux sombres et humides. Ordre des isopodes.
Il s’alimente de la matière végétale morte en décomposition. Il peut aussi s’attaquer aux végétaux vivants, aux racines, aux fruits… mais il ne présente pas pour autant une menace pour les cultures.
Le cloporte est muni d’un exosquelette rigide, segmenté, de couleur jaunâtre-brun (plutôt chez les jeunes) à noirâtre en passant par le gris ardoise. Sa carapace est parfois presque transparente.
Certaines espèces de cloportes peuvent se rouler en boule quand ils se sentent menacés.

Coccinelle :

Petit insecte coléoptère utile, car il se nourrit des pucerons. L’espèce la plus commune possède des élytres (ailes antérieures transformées en étuis cornés rigides) orangés ou rouge garnis de sept points noirs.
La couleur rouge des élytres indique aux prédateurs un danger, en effet, les coccinelles ont un sang au goût fort et désagréable, qu’elles peuvent faire sortir des articulations de leurs pattes lorsqu’elles se sentent en danger.
De forme ovale, elle mesure entre 3,5 et 5,5 millimètres selon l’espèce. Forme hémisphérique.

Coléoptère :

Insecte à métamorphoses complètes, pourvu de pièces buccales broyeuses et d’ailes postérieurs pliantes protégées au repos par une paire d’élytres cornés. Insecte à 4 ailes, dont les deux supérieures (les élytres) sont rigides et impropres au vol.
Les coléoptères forment un ordre dont on décrit plus de 300 000 espèces, parmi lesquelles le hanneton, le charançon, la coccinelle…

Coprophage :

Qui s’alimente d’excréments.
Certains mammifères comme le chien, sont parfois coprophages ; ce régime alimentaire est malgré tout plutôt l’apanage des insectes et plus particulièrement des diptères (quelques mouches notamment) et des coléoptères.
Les plus connus des coprophages sont sans doute les bousiers, qui regroupent plusieurs espèces de coléoptères appartenant à la famille des scarabées.

Cucujide dentelé :

Espèce d’insectes ravageurs.
Cette espèce est souvent associée à l'échauffement des céréales sèches en vrac comme l'avoine.
Le cucujide dentelé résiste au froid et peut vivre à un faible taux d'humidité relative.
Lorsque la surface des aliments est rugueuse et tailladée, c'est une indication d'une attaque par le cucujide dentelé. 
Si l'on trouve ce ravageur dans une masse de grains entiers, c'est le signe qu'elle avait été préalablement infestée par d'autres insectes granivores ou qu'elle contient des grains brisés, des graines de mauvaises herbes, de la poussière ou d'autres impuretés, car cette espèce d'insecte ne peut attaquer les grains intacts. 

Cucujide roux :

C'est le ravageur le plus commun et le plus dévastateur du grain entreposé dans les exploitations agricoles et les silos-élévateurs de l'Ouest canadien.
Le cucujide roux peut pulluler rapidement quand le grain est récolté chaud, causant ainsi son échauffement et sa détérioration. Le grain infesté par les insectes a tendance à s'agglutiner, à moisir, à germer et à perdre son pouvoir de germination et ses qualités meunière et boulangère. 
La présence d'un trou dans la partie germinative des graines pratiqué par les adultes qui en émergent est caractéristique des dommages causés par cet insecte.

Déprédateur :

Mode de nutrition très répandu dans le règne animal, et qui consiste à s’emparer d’une proie (animale ou végétale) pour la dévorer et se nourrir de sa substance.
Qui commet des dommages graves a la propriété d'autrui.

Dermestre :

Le Dermeste du lard (Dermestes lardarius) est un insecte coléoptère de la famille des dermestidés du genre Dermestes.
On le trouve parfois dans les habitations. Au Québec, l’insecte est connu sous le nom de Bête d’humidité.

Détritiphage :

Se dit d'une espèce vivante qui se nourrit de débris animaux et de végétaux (excréments, mues, cadavres...). Ceci inclut donc les mammifères (ex: hyènes), les oiseaux (ex: vautours), les insectes (ex: vers de terre), ainsi que les champignons et les bactéries.

Diptère :

Ordre d’insectes tels que les mouches et les moustiques, comprenant plus de 200 000 espèces. Les diptères se caractérisent par la présence d’une seule paire d’ailes membraneuses, implantée sur le deuxième anneau du thorax, d’une paire de balanciers, servant à l’équilibrage pendant le vol, et de pièces buccales piqueuses ou suceuses.

Doryphore :

Insecte coléoptère qui se nourrit de pomme de terre et cause de grands ravages. Famille des chrysomélidés.
Corps très bombé. Il est jaune et chaque élytre est marqué de cinq raies noires longitudinales.
Les larves rougeâtres, ponctuées de noir, se développent sur le feuillage des pommes de terre, mais aussi du tabac, de la belladone, des tomates.

Ectoparasite :

Parasite externe. Insecte vivant à la surface du corps des vertébrés homéothermes, ou dans les cavités accessibles, nez, oreilles…

Elytre :

Aile antérieure, dure, d’insectes comme les coléoptères ou les orthoptères, protégeant au repos l’aile postérieure membraneuse.

Ephémère :

Aussi appelé « manne », ce petit insecte est volant, sans poils et a sur la tête deux petites antennes et de grands yeux composés. Il a une bouche trop petite pour se nourrir, des pattes très délicates. Les ailes de l'éphémère sont membraneuses et à la verticale lorsqu'elle se repose. Par contre les ailes antérieures de la manne sont beaucoup plus grandes et triangulaires. Deux ou trois longs filaments sont reliés à son corps pour stabiliser son vol.
La larve d'éphémère est parfois appelée naïade car elle est aquatique, elle a des branchies qui lui permettent de respirer. Sa longueur varie entre 14 et 25 mm.
L'éphémère ne vit que quelques heures et en profite pour s'accoupler en plein vol. Le mâle meurt après l'accouplement et la femelle après la ponte.
Les éphémères passent la plus grande partie de leur vie dans l'eau. Les larves se nourrissent d'algues, les adultes ne se nourrissent pas à cause de leur bouche atrophiée.

Ephestias :

Petite pyrale grise dont la chenille dévore les fruits secs, les farines et autres produits alimentaires.

Escargot :

Mollusque gastropode pulmoné (pourvu de poumons), dont les grandes espèces sont comestibles, et qui dévore les feuilles des plantes cultivées.

Espèce :

Ensemble d’être animés ou de choses qu’un caractère commun distingue des autres du même genre ; catégorie, sorte.
Reseau Assistance sera s’adapter aux différentes espèces ainsi qu’à vos demandes.

Fouine :

Mammifère carnivore d’Eurasie au pelage gris-brun, court sur pattes, qui vit dans les bois. Sa longueur sans sa queue est de 50 cm. Animal de la taille d’une grosse belette.
Famille des mustélidés.
Elle vit dans les campagnes et même dans les villes. Elle établit sa demeure dans les granges et les greniers. On dit qu'elle fait des ravages dans les poulaillers, mais d'un autre côté elle est exterminatrice de rats et de rongeurs nuisibles. Elle est plus efficace encore qu'un chat.
Elle est souple et agile, se déplace facilement. Elle nage aussi très bien. Elle est plutôt nocturne et ses terrains de chasse sont le bord des forêts, les haies, les jardins et les abords des maisons. Les rats, les mulots, les campagnols et les souris ne sont pas en sécurité si la fouine passe par là.

Fourmi :

Insecte de quelques millimètres de long, vivant en société (fourmilières) où se trouvent des reines fécondes et de nombreuses ouvrières sans ailes.
Insecte vivant en sociétés, en colonies, dans des nids souterrains, dans les fourmilières.
Les fourmis sont des insectes de la famille Formicidae et sont associés aux guêpes et abeilles dans l’ordre des hyméniptères.
Insectes de taille petite ou médiocre (pouvant dépasser 1cm de longueur), dont on connaît 6000 espèces.

Frelon :

Les frelons sont des grosses guêpes jaunes et rousses que l'on trouve en Europe. Dans la classification des espèces, ils forment un genre qui s'appelle Vespa.
Si on se fait piquer par un frelon, on doit aller à l'hôpital. La piqûre se fait avec son dard qui ressemble à une fine aiguille qu'on ne voit pas. Les frelons sont des grosses guêpes jaunes et rousses que l'on trouve en Europe.
Si on se fait piquer par un frelon, on doit aller à l'hôpital. La piqûre se fait avec son dard qui ressemble à une fine aiguille qu'on ne voit pas.

Furet :

Putois albinos domestiqué pour chasser le lapin de garenne. Famille des mustélidés. Son pelage est blanc jaunâtre et ses yeux rosés.

Guêpe :

Les guêpes sont des insectes de l'ordre des hyménoptères (sous-classe des ptérygotes, groupe des néoptères). Ces insectes, solitaires ou sociaux, nourrissent leurs couvains de viande crue exclusivement D'une longueur variant habituellement de 10 à 19 millimètres, les guêpes ont une morphologie de base proche de celle des abeilles et des fourmis sexuées : une tête notamment dotée de mandibules et d'une paire d'antennes, d'une paire d'yeux composés et de trois ocelles infrarouges, un thorax sur lequel sont fixées six pattes et quatre ailes membraneuses, enfin l'abdomen arborant des couleurs vives avec à son extrémité un aiguillon relié à une glande à venin. Insecte dont l'abdomen jaune et noir porte un aiguillon venimeux

Glabre :

Dépourvu de poils, de duvet.

Hanneton commun :

Insecte coléoptère très commun en France. L’adulte apparaît entre avril et juin, et la larve, ou ver blanc, qui vit sous terre pendant trois ans, sont herbivores et très nuisibles.

Hérisson :

Mammifère insectivore au dos recouvert de piquants érectiles jaunâtres brun foncé à l’extrémité, grand prédateur des insectes, des vers, des mollusques et des reptiles. Le pelage est grossier, jaunâtre ou brunâtre, plus ou moins clairsemé. Sa longueur est de 20 cm.
Leurs crottes sont déposées au hasard, elles sont cylindriques, de taille variable, noir brillant.
Le Hérisson creuse des cavités dans les bouses de vache. Il est bruyant la nuit quand il se déplace dans la végétation. Les lieux de passage sont visibles le matin dans les herbes couvertes de rosée (herbes inclinées en avant).

Hermine :

Mammifère carnivore proche de la belette, dont le pelage constitue une fourrure très appréciée. Sa longueur est d’environ 27 cm. L’hermine est mince et souple. Queue longue au bout noir, ligne de démarcation entre le brun-roux au dessus et le blanc du dessous.
Leur poids minimale est de 130 g pouvant aller jusqu’à 300 g pour la femelle et 500 g pour le mâle.
L’hermine est plutôt dans les régions froides et montagneuses.
Elle est plutôt nocturne en hiver et diurne en été.

Hymenoptère :

Ordre d’insectes à métamorphoses complètes, aux ailes membraneuses, comptant plus de 100 000 espèces (parmi lesquelles les abeilles, les guêpes et les fourmis).

Insecte :

Les insectes (Insecta) font partie du sous-embranchement des hexapodes, elle-même incluse dans l'embranchement des arthropodes mais dans un sous-groupe : les mandibulates. On les trouve sous presque tous les climats, du plus chaud au plus froid. Les scientifiques ont décrit près d'un million d'espèces (soit environ les deux tiers des espèces animales connues), et il pourrait en exister 30 millions. Leur corps est composé de trois parties : tête, thorax et abdomen. Ils ont six pattes, quatre ailes et deux antennes. Cette description est une généralité, l'évolution ayant fait que par spécialisation, certains éléments peuvent être atrophiés.  Petit animal dont le corps est divisé en trois parties (tête, thorax, abdomen), qui a trois paires de pattes et qui porte des ailes. Il respire par la trachée et subit des métamorphoses.

Insecticide :

Produit utilisé pour détruire les insectes nuisibles. Ils peuvent présenter des risques pour la santé et l’environnement.
Reseau Assistance Hygiène est équipé des bons produits qui seront efficaces sur vos insectes.

Insectivores :

Ordre de mammifères de petite taille, à 44 dents pointues et qui se nourrissent notamment d’insectes, comme le hérisson, la taupe, la musaraigne.

Lagomorphe :

Mammifères tels que les lièvres, lapins. Ils possèdent deux paires d’incisives à la mâchoire supérieure recouverte d’émail.
Animaux de taille moyenne : entre 12 et 25 cm de longueur. Leur queue est courte ou absente, recouverts d’une fourrure dense à bourre épaisse et dont la couleur peur varier selon les saisons.
L'ordre comporte deux familles: les Léporidés (lièvres, lapins) et les Ochotonidés (pikas).
En France l'ordre ne comprend qu'une seule famille, celle des Léporidés (lièvres, lapins). Ses représentants se caractérisent par des pattes postérieures et des oreilles allongées, une queue très courte et une lèvre supérieure fendue en son milieu. Ils sont essentiellement herbivores et très prolifiques

Larve :

Forme libre apparaissant à l’éclosion de l’œuf et présentant avec la forme adulte de son espèce des différences importantes, tant par sa forme que par son régime alimentaire ou son milieu.

Lépidoptères :

Ordre d’insectes à métamorphoses complètes, portant à l’état adulte quatre ailes membraneuses couvertes d’écailles microscopiques colorées. La larve du lépidoptère est appelée chenille, la nymphe chrysalide, l’adulte papillon.

Lépisme argenté (poisson d'argent) :

Le poisson d'argent (Lepisma saccharina) ou lépisme, est une espèce d’insecte aptère de l’ordre des zygentomes et de la famille des Lepismatidae.
Il mesure entre 10 et 15mm adulte. Le poisson d’argent a une tête pourvue d’yeux à facettes partiellement développés. Sa tête est prolongée par deux longues antennes. Son corps aplati est couvert d’écailles.
Les jeunes sont blancs et prennent la couleur argentée trois à quatre semaines après leur naissance.
Il se nourrit de détritus, denrées alimentaires, moisissures, exuvies d'acariens, poils d'animaux, cheveux au sol, papier, coton, lin, soie, viscose…

Lérot :

Mammifère de la famille du loir. Mammifère rongeur frugivore.
Masque noir autour des yeux et jusque sous les oreilles. Sa queue est longue, velue avec une touffe terminale noire et blanche. Ses oreilles sont grandes, sa tête pointue.
La peau de sa queue est fragile, elle se détache facilement et il se sert de cela contre les prédateurs qui veulent l’attraper.
Il mesure entre 10 et 17 cm de longueur sans la queue. La queue fait de 9 à 15 cm. Son poids varie entre 45 et 120 g. Le lérot possède 20 dents.

Lièvre :

Mammifère à longues pattes postérieures permettant une course rapide, qui a la pointe de ses longues oreilles noire et gîte dans des dépressions du sol. Ses pattes de derrière sont beaucoup plus longues que celles de devant. Le pelage est fauve au-dessus. Epaules, cou et flancs plus roussâtres que le dos. Blancs au- dessous. Poitrine et rein roussâtres. Moustaches noires et blanches.
Sa longueur totale est de 61 cm. Son poids moyen est de 3,6 kg.
Ordre des lagomorphes.
Le mâle a le corps plus petit, la tête plus longue, les épaules plus rouges que la femelle. La femelle du lièvre se nomme hase. Le lièvre vagit.

Limace :

Mollusque gastropode terrestre, respirant par un poumon, sans coquille externe. Sa tête est petite, son corps mou et allongé.
La limace possède une coquille interne, qui se dissimule dans un bourrelet dorsal, le manteau, strié de lignes concentriques.
Elles vivent dans les régions froides ou tempérées de l’hémisphère Nord. Les limaces recherchent l’humidité et se nourrissent de déchets et de végétaux, causant dans les jardins d’importants dégâts.
Sa longueur est de 15 cm.

Loir :

Petit rongeur au pelage gris d’Europe méridionale et d’Asie Mineure. Le dessous du corps est blanchâtre.
Le pelage autour des yeux est légèrement plus foncé et il est blanc en dessous. Les yeux sont noirs et saillants. Sa tête est légèrement ovale et ses oreilles sont rondes. La queue est grise touffue. Petites pattes postérieures.
Le loir est frugivore, hibernant et familier des maisons isolés.
Sa longueur varie entre 20 et 30 cm. Sa queue mesure entre 10 et 17 cm. Il pèse entre 70 et 200 g.
On peut le rencontrer dans les parcs, bocages, vergers et jardins jusqu'à 2 000 m d'altitude et il est fréquent qu'il élise domicile dans les habitations humaines
En été, il construit un nid de mousses et de fibres situé à grande hauteur dans un trou d'arbre, un trou de muraille, ou dans un terrier (jusqu'à 60 cm de profondeur).
Le Loir occupe un domaine vital de 100 à 200 m de diamètre. Il peut se disperser jusqu'à 1 km du lieu d'origine.

Mammifère :

Animal vertébré caractérisé par la présence de mamelles, d’une peau généralement recouverte de poils, d’un cœur à quatre cavités, d’un encéphale relativement développé, par une température constante et une reproduction presque toujours vivipare.
En dépit du petit nombre de leur espèces (par rapport aux insectes notamment), les mammifères ont conquis tous les milieux terrestres, jusqu’aux plus difficiles. Leurs adaptations sont certainement les plus poussées parmi les vertébrés. Certains sont retournés au milieu aquatique, comme les pinnipèdes ou les cétacés, en gardant une respiration toujours aérienne. D’autres (chiroptères ou chauve-souris) ont conquis le milieu aérien en développant des ailes à partir d’une expansion de leur peau.
Les mammifères comprennent 3 grandes classes : les monotrèmes, ou protothériens, les marsupiaux, ou métathériens, et les mammifères supérieurs, ou euthériens.

  • Les monotrèmes, dont le représentant le plus connu est l’ornithorynque, sont des mammifères à bec corné dont le développement est ovipare. A l’éclosion de l’œuf, le jeune lèche les poils de sa mère, le long desquels s’écoule le lait. Il n’y a pas en effet de mamelon chez ces animaux. En dehors de l’oviparité, le caractère primitif de ces mammifères est mis en évidence par une homéothermie imparfaite, la température du corps variant de 25 à 36°C.
  • Les marsupiaux sont caractérisés par la présence d’une poche ventrale, appelée marsupium, et par l’absence de vrai placenta. Le jeune, ou larve marsupiale, quitte l’appareil génital de sa mère avant la fin du développement. Il se réfugie à l’intérieur du marsupium, où il se nourrit à partir de la tétine sécrétant le lait.
  • Les mammifères supérieurs, ou placentaires, possèdent un placenta permettant un développement intra-utérin total du fœtus, qui se nourrit à partir des nutriments apportés par le sang maternel. C’est le groupe qui contient le plus grand nombre de représentants, aux formes les plus diverses. On les classe selon leur régime alimentaire (insectivore, rongeur), leur milieu de vie (pinnipède, cétacé)… A cette classe appartiennent les primates. Ce sont des animaux plantigrades, souvent arboricoles, dont le pouce est opposable aux autres doigts et qui ont une grande acuité visuelle.

Mandibule :

Pièce buccale paire des crustacés, des myriades et des insectes, située antérieurement aux mâchoires.

Marsupial :

Mammifère d’un type primitif, dont la femelle a une poche ventrale contenant les mamelles et qui est destinée à recevoir les petits après la naissance.
Types principaux : kangourou, sarigue. Les marsupiaux, qui constituent la sous-classe des métathériens, sont répandus surtout en Australie et en Nouvelle-Guinée ainsi qu’aux Moluques et en Amérique tropicale.

Martre :

Mammifère carnivore à fourrure estimée, dont il existe trois espèces, la martre ordinaire, la fouine et la zibeline. Famille des mustélidés.
Son pelage est d’un brun chocolat avec une tache jaune crème ou jaune orangé qui s’avance entre les pattes, sur la gorge. Elle possède de longues pattes, une queue grande et touffue. Leur plante de pieds est très velue, leurs oreilles longues et larges. Leur museau est noir (rose chair chez la fouine).
La longueur du corps de l'animal mesure de 36 à 56 cm. La queue mesure de 17 à 28 cm. La hauteur environ 15 cm. Le poids de la Martre varie de 500 à 2 200 g pour les mâles qui sont environ 12 % plus lourds que les femelles.

Mélolonthoide :

Larve de forme courbée, molle ressemblant à un ver mais dont les pattes sont bien développées, comme celles des Coléoptères Scarabéides.

Métamorphose :

Transformation que subit un insecte depuis sa naissance jusqu’à l’état adulte.
Transformation importante du corps et du mode de vie, au cours du développement, de certains animaux, comme les amphibiens et certains insectes.

Mille-pattes :

Les myriapodes ou millipèdes forment une classe d'animaux articulés, des arthropodes, communément appelés « mille-pattes ».
Arthropode terrestre dont le corps, formé d’anneaux, porte de nombreuses pattes semblables. Les mille-pattes forment une classe comprenant l’iule, la scolopendre, le géophile.

Mite :

Petit papillon dont les chenilles rongent et minent les tissus de laine, de soie.
Insecte volant nuisible dans une maison, par son régime alimentaire.
Pour éviter que les mites s’attaquent à vos vêtements, le mieux est de les aérer, les laver et laver aussi les armoires pour éliminer les mites.
Les mites n’aiment pas les odeurs fortes, vous pouvez donc utiliser des fleurs de lavande ou de l’huile de cèdre pour les faire fuir.

Mouche :

Insecte de l'ordre des diptères. Mouche est un nom vernaculaire ambigu en français. Le terme mouche provient du mot latin musca, qui désigne de nos jours principalement un genre (Musca) comprenant la mouche domestique. Il désigne d'une façon plus générique des animaux volants très divers. Les termes de moucherons ou de mouchettes désignent des espèces de mouche de petite taille, et non des bébés mouches. La larve des mouches, apode, s'appelle l'asticot. La durée de vie d'une mouche dépend de son espèce bien sûr, mais de manière générale, les mouches domestiques ont une durée de vie de 20 jours (17 jours pour le mâle, 26 jours pour la femelle)

Moustique :

Petit insecte ailé dont la femelle pique la peau pour aspirer le sang, Les moustiques (ou maringouins) sont des insectes à longues pattes appartenant à l'ordre des diptères et à la famille des culicidés. Seule la femelle pique. Le moustique mâle, lui, ne pique pas. Les femelles de la plupart des espèces possèdent de longues pièces buccales de type piqueur-suceur. Elles peuvent, par leur piqûre, transmettre des agents pathogènes dont certains ont fait la sinistre renommée de maladies telles que le paludisme (malaria), la fièvre jaune et la dengue hémorragique. En début ou en fin de journée, les femelles partent à la recherche d'animaux ou de personnes à piquer.

Mulot :

Petit mammifère rongeur à longue queue (de la famille des muridés), un peu plus grand que la souris, qui vit dans les bois, champs, et cause des dégâts importants aux récoltes.
Le mulot ressemble à la souris domestique mais il y a quelques différences.
Le mulot mesure de 8 à 10 cm de long avec une queue de 8 cm et il pèse de 15 à 20 grammes.
Le mulot est différent des souris par ses oreilles, ses yeux et ses pattes postérieures plus grands.
Son pelage est gris-brun dessus, plus ou moins roussâtre, avec des flancs brun-jaunâtre.
Le dessous du corps est blanchâtre.
Les jeunes mulots ressemblent beaucoup aux souris.
Le mulot est nocturne mais aussi diurne.

Myrcophage :

Organisme qui se nourrit de moisissure, de champignons…

Myriapode :

Classe d’arthropodes terrestres présentant de nombreux segments et de nombreuses paires de pattes, ayant une paire d’antennes, des mandibules aptes à broyer et des trachées respiratoires. Le plus connu des myriapodes est le mille-pattes.
Ils vivent dans les terrains humides, les grottes, les sous-bois…
Ils sont pour la plupart de petite taille, mais certaines espèces tropicales peuvent atteindre des dimensions impressionnantes : 30 cm.

Nécrophage :

Qui se nourrit de cadavres.

Nématode de la carotte :

Classe de vers vivant dans le sol ou en parasites de l’homme et des mammifères (ascaris, oxyures). Embranchement des némathelminthes, dont ils constituent la classe principale.
Le mâle mesure 1,5 cm environ à l’âge adulte.
Après fécondation, la femelle se transforme en kyste blanc puis brun en forme de citron, chaque kyste contenant 200 à 600 œufs.
Cette espèce de petite taille pénètre dans les racines, soit en perforant l’épiderme avec son stylet, soit en profitant des blessures.
Elle détruit les cellules en les vidant de leur contenu et en injectant des toxines.

Nématode doré :

Le nématode est un ver.
Le mâle et les larves des 2 sexes mesurent moins de 1 mm de longueur.
La femelle, après fécondation, se transforme en une poche sphérique de 0,1 à 0,8 mm de diamètre, résistante, brun doré et remplie d’œufs, le kyste. Le kyste contient 200 à 1000 œufs.

Nymphe :

Forme que prennent certains insectes à l’issue de leur développement larvaire.

Oothèque :

Coque qui contient les œufs de certains insectes.

Opossum :

Petit marsupial d’Amérique et d’Australie, de la taille d’un chat, au museau pointu, aux oreilles nues, à la longue queue écailleuse.
Groupe des sarigues.
L’opossum est un animal qui a du poil. Aussi, pour sa protection, il fait le mort et si le prédateur le mord un peu, il dégage une odeur de pourriture pour l’éloigner.
Il mange des insectes, des feuilles ou des végétaux.

Papillon :

Insecte adulte de l’ordre des lépidoptères, aux quatre ailes recouvertes d’écailles extrêmement fines, et parées de couleurs plus ou moins vives.
Les couleurs des ailes sont dues à des pigments situés à l'intérieur des écailles ou, pour les couleurs vertes et les reflets bleus-violets, à un phénomène de diffraction de la lumière sur les écailles.
Certaines écailles sont odoriférantes. Elles sont spécifiques aux mâles et contiennent des substances chimiques qui contribuent au rapprochement des sexes.
On distingue les papillons de jour et les papillons de nuit.

  • Les rhopalocères (papillons de jour) ont des antennes minces terminées en massue. Leurs ailes sont jointes sur le dos en position de repos.
  • Les hétérocères (papillons de nuit) ont des antennes de formes variées et leurs ailes ne se touchent pas.

Parasite :

Les Culicidae forment une famille d'insectes communément appelés moustiques. Classée dans l'ordre des Diptères et le sous-ordre des Nématocères, cette famille est caractérisée par des individus aux antennes longues et fines à multiples articles, des ailes pourvues d’écailles, et par des femelles possédant de longues pièces buccales en forme de trompe rigide de type piqueur-suceur. À ce jour, 3 523 espèces de moustiques sont inventoriées au niveau mondial mais une bien moins grande proportion pique l'homme.
Les moustiques tiennent un rôle extrêmement important en santé humaine ou animale car ils concentrent, au delà de leur rôle de nuisants par les piqûres douloureuses qu’ils infligent, le plus important groupe de vecteurs d’agents pathogènes transmissibles à l’être humain. Ils sont vecteurs de trois groupes d'agents pathogènes pour l'être humain : Plasmodium, filaires des genres Wuchereria et Brugia, ainsi que de nombreux arbovirus.
Ils sont présents sur l'ensemble des terres émergées de la planète (à l'exception de l'Antarctique), tant dans les milieux forestiers, de savanes ou urbains, dès qu'une surface d'eau douce ou saumâtre, même réduite ou temporaire, est disponible. En France métropolitaine, 47 espèces sont référencées, dont 12 Anopheles.

Prédateur :

Qui vit de proies animales ou végétales.

Pubescent :

Qui est couvert d’un duvet de poils fins et courts.

Puce :

Insecte sans ailes et à pattes postérieures sauteuses, parasite de l’homme et des mammifères dont il puise le sang par piqûre. Caractérisé entre autres par leurs pièces buccales conformées en un appareil piqueur-suceur. Type de la famille des pulicidés.
Il existe plusieurs espèces de puces :

  • Ceratophyllus gallinae : la puce du poulet
  • Ctenocephalides felis : la puce du chat et du chien
  • Ctenophalides canis : la puce du chien
  • Pulex irritans : la puce de l’homme
  • Xenopsylla cheopis : la puce du rat

Puceron :

Petit insecte qui vit souvent en colonies sur les végétaux dont il puise la sève. Ordre des homoptères.
Sa longueur est d’environ 1 mm.
Les pucerons ont de grandes antennes et pour la plupart présentent de chaque côté de l'abdomen de petites protubérances tubulaires caractéristiques, les cornicules. 
Ils sont de couleurs variées : vert, jaune, brun, noir, gris, mauve, rose ou rouge. Quelques espèces sécrètent une cire blanche qui recouvre les colonies d'une masse duveteuse, ce qui leur vaut le nom de pucerons lanigères. 
Les colonies sont formées de pucerons aptères (sans ailes) au sein desquelles apparaissent dans certaines conditions des insectes ailés. Les larves sont identiques aux individus aptères, mais plus petites. 

Punaise :

Insecte à corps aplati dégageant une odeur âcre et repoussante. Se nourrit du sang de l’homme. Les punaises possèdent un appareil buccal en forme de trompe.
Au repos, des ailes posées à plat sur le corps, dégageant un espace triangulaire vers l'avant et se chevauchant vers l'arrière.
Ordre des hétéroptères.

Punaise de lit :

Insecte parasite qui empoisonne la vie des animaux domestiques, des rongeurs, des volailles, des oiseaux et des hommes.
Insectes piqueurs-suceurs, les punaises de lit préfèrent le sang humain.
Elle est active la nuit, et laisse des traces de sang et d'excréments sur les draps et les matelas. Elle peut être porteuse de maladies. Son corps est aplati ce qui lui permet de se glisser dans les coutures du matelas et de s'y cacher.
Elle s'infiltre dans les coussins, derrière la tapisserie, les rideaux, derrière les cadres…
Elle dégage une mauvaise odeur et est souvent résistante aux insecticides et autres produits anti punaises.
Il est donc conseillé de faire appel à des professionnels qui ont les compétences et les produits nécessaires à leur élimination. Réseau Assistance Hygiène prend en compte vos demandes et votre budget pour votre plus grande satisfaction.

Pyrale :

La pyrale du mais (Ostrinia nubilalis) est un insecte de l’ordre des lépidoptères, anciennement de la famille des pyralidés.
La pyrale du maïs est un papillon de mœurs nocturnes, de 25 à 30 mm d'envergure. Les mâles ont des ailes ocre foncé à fines rayures sombres tandis que les femelles sont plus claires.
Les larves de la pyrale attaquent principalement les cultures de maïs, dont elles sont le principal ravageur, et aussi d'autres plantes cultivées comme le tournesol, le houblon, le chanvre, les chrysanthèmes, la pomme de terre, etc.
La lutte contre la pyrale du maïs fait appel à des méthodes de lutte biologique que Reseau Assistance Hygiène possède.

Ragondin :

Le ragondin ou castor des marais, appelé aussi autrefois myopotame, est un mammifère originaire d’Amérique du Sud. Mammifère rongeur aquatique, de grande taille.

Rat :

Le rat est un mammifère rongeur omnivore, très nuisible. De la famille des muridés. Se caractérise par une longue queue écailleuse, un museau pointu, deux incisives tranchantes à chaque mâchoire. Les rats sont porteurs de bactéries et virus qui peuvent être transmis à l’homme.
Réseau Assistance hygiène intervient pour vous débarrasser de vos rats : dératisation, désinfection.

Rat kangourou :

Il mesure avec sa queue, 30 cm de longueur.
Il vit dans des canaux peu profonds creusés à même le sable.
Il combat en bondissant en l'air et en frappant son adversaire de ses puissantes pattes arrière. Face à un ennemi dangereux, comme le crotale, il tourne le dos à l'ennemi et il lui projette vigoureusement du sable à la face. Pour échapper à un danger, il bondit sur ses pattes arrière à la façon d'un kangourou, parcourant 2 m à chaque saut.

Rat musqué :

Rongeur de la famille des muridés.
Il possède une grosse tête avec des incisives puissantes, de fortes pattes postérieures. Les membres antérieurs sont beaucoup plus courts. De solides griffes lui permettent de creuser efficacement les sols.
Longueur : 50 à 61 cm, dont 30 à 36 cm pour la tête et le corps, 20 à 25 cm pour la queue.
Couleur : plus foncée sur le dos (brun à presque noir) et plus claire sur le ventre (brun-gris). Sa couleur peut légèrement varier avec l'âge.
Fourrure : Un duvet très dense de sous-poils gris le protège du froid, sous une couche de poils de couverture rigides et brillants.

Rat noir :

Le rat noir (rattus rattus) appelé aussi rat des greniers ou rat des champs, est un rongeur de la famille des Murinae.
Malgré son nom, sa couleur peut varier. Son pelage est noir à noisette avec le dessous du corps plus clair.
Il attend généralement une longueur de 15 à 20 cm, à laquelle s’ajoute une longue queue de 20 cm.
Le rat noir est un bon grimpeur. C’est un animal nocturne et omnivore, qui préfère les graines.
Animal sauvage et non domestique.

Rat surmulot :

Rat commun, appelé aussi rat d’égout. De grande taille, longueur de 25 cm sans la queue.
Transmet de nombreuses maladies mortelles à l’homme telles que la peste.
C’est l’animal le plus nuisible. Le rat surmulot est redoutable et agressif.
Réseau Assistance Hygiène intervient efficacement pour vous en débarrasser.

Raton-laveur :

Mammifère carnivore d’Amérique, recherché pour sa fourrure de couleur gris fauve. Omnivore, il trempe ses aliments dans l’eau avant de les manger.
Il vit dans les régions boisées et arrosées de cours d’eau où sa nourriture préférée abonde, telle que les écrevisses, les grenouilles, les petits poissons et les tortues.
Principalement nocturne, le raton laveur a peu de prédateurs. Bien que ces animaux soient généralement doux et faciles à apprivoiser, ils se défendent courageusement s'ils sont acculés.

Renard roux :

Le renard roux creuse leur gîte dans un sol sablonneux ou graveleux. Le terrier peut parfois s'enfoncer de 3 à 9 m sous terre et posséder jusqu'à 2 et 3 issues.
L'hiver, le renard roux se nourrit principalement de petits mammifères tels que les souris, les écureuils et les lièvres.
En été, leur alimentation se compose surtout d'insectes, d'écrevisses et de végétation.

Rongeur :

Mammifère muni d'incisives longues et coupantes Un rongeur est un animal appartenant à l'ordre des Rodentiens (nom scientifique Rodentia), qui sont des mammifères végétariens ou omnivores dont la denture caractéristique est dépourvue de canines et comporte une paire d'incisives à croissance continue, taillées en biseau et tranchantes. Les rongeurs ont une articulation de leur mâchoire qui permet à celle-ci de se mouvoir dans le sens vertical comme les carnassiers, mais aussi dans un mouvement horizontal d'arrière en avant, propre à limer les substances dures entre les incisives, et à les broyer entre les molaires.
Les espèces de rongeurs se sont déployées dans de nombreuses niches écologiques et ils sont présents des milieux terrestres les plus arides aux milieux dulçaquicoles. Il existe des rongeurs arboricoles, terrestres, fouisseurs, amphibies, voire planeurs. En agriculture, ils sont considérés comme des nuisibles.

Rostre :

Ensemble des pièces buccales saillantes et piqueuses de certains insectes (pucerons, punaises) ; prolongement antérieur de la carapace de certains crustacés (crevettes).

Saprophage :

Qui se nourrit de matières organiques en décomposition.

Sauterelle :

Insecte sauteur de couleur jaune ou verte, aux longues pattes postérieures et à tarière chez la femelle. On appelle abusivement sauterelle le criquet, et en particulier le criquet pèlerin : tous deux appartiennent à l’ordre des orthoptères, mais le criquet est plutôt gris ou brun et n’a jamais de tarière.

Scarabée :

Insecte coléoptère lamellicorne dont il existe de nombreuses espèces. Famille des scarabéidés.
Il vit des déjections d’herbivores, formant des boules d’excréments qu’il enterre pour les consommer ou pour y pondre.

Scorpion :

Arthropode des régions chaudes portant en avant une paire de pinces, et dont l’abdomen mobile se termine par un aiguillon venimeux. Classe des arachnides. Sa longueur est entre 3 et 20 cm.
Généralement de couleur brun, les scorpions ont un corps plat et étroit. Leur queue est dirigée vers le haut et courbée vers l’avant.
Les scorpions vivent dans les régions tropicales chaudes et sèches.
Le scorpion est un animal nocturne qui se nourrit principalement d'araignées et d'insectes.
Quand le scorpion attrape une proie avec ses pinces, il lui injecte un poison paralysant avec sa queue.
Chez la plupart des espèces la piqûre est douloureuse mais non mortelle pour les humains. Cependant certaines espèces de scorpion sont extrêmement dangereuses, le poison est une toxine qui s'attaque au système nerveux.

Souris :

Petit mammifère rongeur dont l’espèce la plus commune a un pelage gris, une longue queue, de grandes moustaches, un museau pointu, des oreilles rondes.
De la famille des muridés. La souris peut causer de nombreux dégâts dans les habitations.

Spermophile de Richardson :

Le spermophile de Richardson est un écureuil terrestre qui habite dans les grandes plaines verdoyantes de la région des prairies.
Il est facile à reconnaître grâce à la position verticale qu'il adopte souvent et le mouvement rapide de sa queue, qui est courte et fournie comme celle des écureuils ordinaires. 
Il vit dans les terriers et se nourrit de diverses plantes et de leurs graines.

Syrphide :

Les syrphides ont un abdomen strié de jaune et noir à l'arrière. Cette feinte, appelée mimétisme, les protège efficacement de leurs ennemis, par exemple des oiseaux.
Un caractère typique des syrphides est la faculté de pouvoir stopper leur vol de façon abrupte et de stationner assez longtemps dans l'air en faisant du sur-place. Leurs œufs, le plus souvent déposés individuellement sur les feuilles dans les colonies de pucerons, sont en forme de fuseau d'environ 1mm de longueur, de couleur blanche, avec une surface réticulée. Les larves sont lourdaudes et de forme cylindrique, ressemblant à des limaces. 
Elles n'ont pas de capsule céphalique, pas de pattes et ne se déplacent que péniblement. En fin de croissance, elles atteignent une longueur de 10 à 20mm. Certaines espèces sont de couleur verdâtre, tandis que d'autres sont transparentes, laissant apparaître le tube digestif et les tissus graisseux. A la métamorphose, les chrysalides, brunes et en forme de goutte, se fixent sur les feuilles et les pousses des végétaux.

Taon :

Grosse mouche dont la femelle pique l’homme et le bétail, et leur suce le sang. Sa longueur varie entre 10 et 25 mm. Le mâle, plus petit, ne peut piquer.
En Europe, les taons contaminent essentiellement les bœufs et les moutons pour lesquels ils constituent un véritable danger.
Pendant les grandes chaleurs, les taons deviennent insupportables.
Ils s'attaquent alors aux chevaux, au bétail et même aux hommes. Leur bourdonnement tenace et lancinant est particulièrement énervant. Il effraie les animaux et les rend furieux.

Taupe :

Mammifère presque aveugle, aux pattes antérieures larges et robustes avec lesquelles il creuse des galeries dans le sol, où il chasse insectes et vers. Vit sous terre.
Longueur : 15cm, ordre des insectivores. Petit animal au corps allongé, au museau pointu, aux yeux très petits et au poil court.

Ténébrion :

Insecte coléoptère de la famille des ténébrionidés.
Au corps allongé d’un brun presque noir, et dont une espèce, le ténébrion meunier donne une larve qui vit dans la farine d’où son nom de « ver de farine ».
Réseau Assistance Hygiène dispose des produits et des techniques spécialisés pour vous en débarrasser.

Teigne de la farine :

Petit papillon de l'Ordre des Lépidoptères. Appelé aussi mite, dont les chenilles vivent sur des plantes cultivées (pomme de terre, betterave, lilas), sur des denrées (farine, grains) ou sur des vêtements, des fourrures, des tapis. Très nuisible.

Termite :

Insecte xylophage, aux pièces buccales broyeuses, à deux paires d’ailes égales. Ordre des isoptères. Ces insectes vivent dans uns société composée d’une femelle à énorme abdomen, d’un mâle, de nombreux ouvriers, qui assurent la construction et apportent la nourriture, et de nombreux soldats, chargés de la défense.
Parfois surnommée fourmis blanches, ce sont des insectes sociaux, qui vivent au sein de colonies hiérarchisées et organisées en castes. Ils se rencontrent surtout dans les pays chauds, où certaines espèces construisent de grands nids en terre mâchée, les termitières, caractéristiques des plateaux tropicaux.

Thorax :

Seconde partie du corps des insectes, formé de trois anneaux et sur laquelle sont fixées les pattes et les ailes.

Thysanoptère :

Insectes suceurs des feuillages, nuisibles aux cultures ou s’attaquant aux pucerons, caractérisés par des ailes étroites et ciblées.
De taille minuscule, au corps allongé. Ils possèdent deux paires d'ailes étroites bordées de franges.

Tique :

Acarien vivant sur la peau des animaux, parfois de l’homme, dont il puise le sang.

Triongulin :

Terme appliqué au premier stade larvaire de certains insectes, caractérisé par les pattes qui se déterminent par trois ongles. Petite larve allongée qui s'accroche à une abeille qui la transporte dans son nid, où elle s'établit sur l'œuf récemment pondu. Après avoir dévoré le contenu de l'œuf de l'hôte, elle mue et devient une autre forme larvaire qui se nourrira de miel.

Vrillette de pain :

La vrillette du pain est un insecte nuisible cosmopolite des produits à base de céréales, comme par exemple la farine, le pain, les céréales, les épices, les concentrés de boissons et même les médicaments (strychine, belladone et aconit).  Les larves ont la réputation de pouvoir transpercer des feuilles d'aluminium et des plaques de plomb.
Longueur des adultes : 2 à 3,5 mm. Couleur brun-rouge. Couverture dense de petits poils jaunâtres.

Problème d’insectes, de nuisible ?

Faites appel aux professionnels de Réseau Assistance Hygiène.
Nous possédons les compétences et les produits nécessaires pour vous débarrasser de ces insectes.
Nous recherchons avec vous une solution adaptée à votre demande et à votre budget.

Contactez-nous au 04-37-708-662
Contact urgence 06-18-33-25-56

CONTACT      -      MENTIONS LEGALES      -      LEXIQUE      -      PARTENAIRES        -        COPYRIGHT 2011